Se chauffer

Dans un château, fenêtres obturées en partie par un tissu afin d’éviter les courants d’air
Dans un château, fenêtres obturées en partie par un tissu afin d’éviter les courants d’air | © BnF

Le château fort n’est pas si froid qu’on le croit. Dans les pièces résidentielles, les murs sont habillés du sol au plafond de lambris de bois et de tentures. Les sols sont recouverts de tapis, et on compte de nombreuses cheminées pour se chauffer. Le combustible est à portée de main puisque les forêts alentour fournissent le bois nécessaire.

Certaines régions comme l’Alsace ont recours à des poêles en céramique, qui évoluent du 13e au 19e siècle. Le poêle en faïence est plus ancien : il est utilisé par les personnes aisées et dans les châteaux.

Les fenêtres, plus ou moins nombreuses selon les époques, laissent passer le froid et les courants d’air. Pour y remédier, les habitants couvrent le bas des ouvertures par des tentures en tissu.

Le poêle : un chauffage des régions de l’Est
Le poêle : un chauffage des régions de l’Est |

© BnF

Cheminée médiévale
Cheminée médiévale | © BnF