Les câbles

Les selles ou sellettes au sommet des pylônes
Les selles ou sellettes au sommet des pylônes | © E-rara.ch

Pour construire le pont de Brooklyn, on a utilisé quatre énormes câbles de suspension construits sur place. Chaque câble a une longueur de 1 089 m, un diamètre de 40 cm et est composé de 5 434 fils. Pour la première fois, on a recours à du fil d’acier galvanisé (et non plus de fer), dont la résistance permet de réduire l’épaisseur des câbles.
Les fils du câble sont amenés par paire, d’ancrage à ancrage, au moyen d’une roue mobile.

Opération d’enrobage du câble
Opération d’enrobage du câble | © E-rara.ch
La pose des câbles
La pose des câbles | © Library of Congress

La qualité des câbles livrés pendant le chantier étant jugée insuffisante par l’architecte, il décide d’en disposer 250 autres en diagonale, depuis les tours jusqu’au tablier. Même s’ils ne contribuent finalement pas à la solidité de l’ouvrage, ils seront conservés car ils donnent au pont sa silhouette si reconnaissable.

L’enrobage des câbles

Le câble est ensuite renforcé directement sur site. Il est enrobé d’un fil métallique et badigeonné de blanc de plomb. Ces opérations sont aussi longues que dangereuses puisqu’on utilise un petit chariot mobile pour progresser petit à petit.