Image

Le Flatiron Building à New York

Le Flatiron Building à New York
Le format de l'image est incompatible

Le Flatiron est, avant tout, un immeuble destiné à héberger des bureaux et des sièges d’entreprises : éditeurs, compagnies d’assurances, cabinets d’architectes… mais aussi le consulat de Russie. La Fuller Company, qui a travaillé avec Daniel Burnham sur les aspects techniques et constructifs, a élu domicile au 19e étage pour quelques années. Au sous-sol, un vaste restaurant recevait des clients du petit-déjeuner au souper, après la sortie des théâtres situés non loin, sur Broadway. Aujourd’hui encore, le Flatiron est essentiellement un immeuble de bureaux.
De bas en haut, le Flatiron se divise en trois parties : le rez-de-chaussée et les deux premiers étages, revêtus de pierre calcaire, traduisent la solidité et la stabilité. Le troisième étage est l’un des plus ornés : exécutées en terre cuite glacée, des couronnes de lauriers encadrent des masques ou des cartouches, soulignées par des frises grecques, des entrelacs ou des fleurons. Du 4e au 15e étage, les frises grecques et les entrelacs courent tout le long et laissent voir l’appareillage de brique. Le décor à profusion revient dans les derniers étages. On retrouve les masques et les colonnes baguées observées aux étages inférieurs, mais aussi des têtes de lions. À l’image des palazzo italiens, l’immeuble est couronné d’une large corniche. Ces trois sections pourraient faire également penser aux trois parties qui composent une colonne : la base, le fût et le chapiteau.

Mots-clés

  • 19e siècle

Library of Congress

  • Date
    vers 1910
  • Lien permanent
    ark:/12148/mm3202027310