Image

Éléments métalliques de chaînage de la maçonnerie des cathédrales gothiques

Éléments métalliques de chaînage de la maçonnerie des cathédrales gothiques
Le format de l'image est incompatible

Malgré le développement de la métallurgie depuis le 11e siècle sous l’impulsion des besoins militaires, le fer reste un métal rare dont on doit prendre grand soin. Tout un chapitre de la règle de saint Benoît est consacré à l’entretien des instruments en fer.
Au 13e siècle, le fer est utilisé surtout dans les outils, que les artisans entretiennent avec grand soin. Dans les constructions, il est beaucoup moins présent que dans les siècles suivants, sauf dans la serrurerie et la ferronnerie.
Le fer apparaît néanmoins progressivement, sous forme de "chaînage", structures de consolidation qui enserrent une partie du bâtiment et stoppent les poussées latérales, de tirants de fer, poutres métalliques consolidant les structures de pierre ou les charpentes de bois, et d’agrafes ou chevilles maintenant les blocs de pierre. Un chaînage a même été mis en place en urgence dans la cathédrale d’Amiens qui menaçait de s’écrouler. Les artisans du métal, forgerons, serruriers et ferronniers s’imposent ainsi peu à peu sur le chantier des cathédrales.

Mots-clés

  • Moyen Âge
  • 16e siècle
  • Auteur(es)
    Viollet-le-Duc
  • Description technique
    Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854-1868
  • Lien permanent
    ark:/12148/mm3202022383