Image

L’intérieur de l’église Saint-Denis : les bas-côtés

L’intérieur de l’église Saint-Denis : les bas-côtés
Le format de l'image est incompatible

L’art gothique se substitue peu à peu à l’art roman pendant la seconde moitié du 12e siècle dans les villes de l’Ile-de-France. Il se définit par l’utilisation systématique de la voûte sur croisée d’ogives, d’arcs-boutants et de fenêtres en arc brisé. Empruntant des procédés du style roman, l’architecture gothique recourt aussi à de nouvelles techniques : la voûte sur croisée d’ogives est constituée de deux arcs brisés qui se croisent. Elle dirige les poussées de la voûte sur des piliers, et non plus sur des murs ; les arcs-boutants servent de soutien extérieur aux piliers, ils s’appuient sur des contreforts. C’est son application qui donne la possibilité de réduire l’épaisseur des murs et fait disparaître les contreforts qui donnaient un aspect très massif aux édifices romans.
Cette technique demande une excellente maîtrise de l’équilibre des forces, que les maîtres maçons et les maîtres d’œuvre acquièrent progressivement.

Mots-clés

  • Moyen Âge
  • Art gothique

© BnF

  • Provenance

    Bibliothèque nationale de France, département Estampes et photographie, EST RESERVE VE-26 (G)

  • Lien permanent
    ark:/12148/mm3202022548