Image

Une loge par corps de métier au Moyen Âge

Une loge par corps de métier au Moyen Âge
Le format de l'image est incompatible

Pour accueillir les différents corps de métiers, notamment les tailleurs de pierre, sont construites des “loges” au pied des échafaudages. Ce sont des lieux protégés qui deviennent les espaces de transmission des techniques, voire des secrets de travail. La loge est un édicule généralement adossé à la cathédrale ou au bâtiment en construction. Suivant l’importance du chantier, une ou plusieurs loges pouvaient être édifiées. La loge est généralement en bois. Les ouvriers n’y habitent pas, mais, à l’heure du déjeuner, ils y prennent leurs repas et, lors des grandes chaleurs, ils y font la sieste à la mi-journée et s’y réchauffent en hiver car il n’est pas rare qu’elle soit chauffée. Elle permet surtout de travailler à l’abri des intempéries et de ranger les matériaux une fois taillés ainsi que les outils pour la nuit.
Au premier plan, un tailleur marque avec un poinçon et une règle la découpe à effectuer sur un bloc de pierre tandis qu’un compagnon vérifie sa verticalité avec un fil à plomb.

© BnF

  • Date
    1 400 ?
  • Provenance

    BnF, Manuscrits occidentaux, FRANCAIS 263, folio 10

  • Lien permanent
    ark:/12148/mm3202012574