Image

Foyer d’une maison rurale de Dracy

Foyer d’une maison rurale de Dracy
Le format de l'image est incompatible

Le foyer de la maison rurale est constitué d’une sole d’argile recouvrant un hérisson de tessons de céramique dressés sur champ. En France, l’habitation paysanne ne dispose en général ni de hotte, ni de cheminée. L’essentiel de la lumière provient des flammes du foyer. Utilisé pour se chauffer, donner de la lumière et cuisiner, le foyer est un élément prépondérant de l’habitation paysanne.
En France, jusqu’au XVe siècle, la maison rurale ne comporte pas de cheminée maçonnée. Le feu brûle à même le sol d’argile ou dans un léger creux ménagé dans le socle rocheux. Souvent quelques pierres sont dressées sur le sol pour limiter l’extension du foyer, retenir le combustible ou empêcher la dispersion des braises et des cendres. Le foyer ouvert est installé contre un mur dans les maisons de pierre sans couverture végétale et au centre de la pièce dans les maisons à toit de chaume. La maison rurale ne possède pas de dispositif d’évacuation de la fumée ; celle-ci s’échappe par la porte ou par un évent pratiqué dans la toiture.

Mots-clés

  • Moyen Âge

© Danièle Alexandre-Bidon, EHESS

  • Lien permanent
    ark:/12148/mm320202159v