Image

Les sources et inspirations de l’art roman

Église Sainte Trophime à Arles
Les sources et inspirations de l’art roman
Le format de l'image est incompatible
Le terme “art roman” apparaît bien après le Moyen Âge, au début du XIXe siècle, et vient des relations qu’entretient ce style avec l’architecture romaine antique.
L’influence romaine et byzantine se retrouve par exemple dans la généralisation des voûtes et la construction de coupoles. Les édifices religieux placés sous le signe de l’art roman connaissent une grande diversité régionale. Ainsi, le portail de l’église Sainte-Trophime d’Arles est l’un des plus grands ensembles sculptés de l’art roman provençal. Il évoque un arc de triomphe romain. On y retrouve les pilastres cannelés ou les chapiteaux corinthiens à feuille d’acanthe.
C’est l’Église qui, dans la société, a la charge de transmettre le savoir, c’est pourquoi les tympans des porches (leur partie supérieure) sont dits "historiés" : ils racontent une histoire grâce à des scènes narratives. Celui de l’église Sainte-Trophime évoque l’Apocalypse de saint Jean et reprend les figures des quatre évangélistes Matthieu, Marc, Luc et Jean.
INHA
  • Auteur(es)
    Photo de Séraphin-Médéric Mieusement (1840-1905)
  • Provenance
    INHA, NUM PH 7949, Bibliothèque d’origine Service des collections de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts
  • Lien permanent
    ark:/12148/mm320202948m