Image

Tombeau de Louis XII et Anne de Bretagne dans la basilique Saint-Denis

Tombeau de Louis XII et Anne de Bretagne dans la basilique Saint-Denis
Le format de l'image est incompatible

Parmi les rois inhumés dans la basilique Saint-Denis, on trouve Clovis Ier, Dagobert Ier pour les Mérovingiens, Charles Martel, Pépin le Bref, Louis III, pour les Carolingiens, Henri Ier, Isabelle d’Aragon, Philippe IV le Bel, pour les Capétiens, mais aussi Blanche de Navarre, le tombeau des ducs d’Orléans, Louis XII et Anne de Bretagne pour les Valois. Des rois illustres comme François Ier – qui possède également une urne funéraire à Saint-Denis – ou Louis XV et Louis XVI, sont aussi inhumés là.
À partir du 13e siècle, le style de la statuaire des gisants évolue : de figures hiératiques et idéalisées, les gisants laissent peu à peu la place à des statues plus réalistes. Pour des questions de conservation des corps, on séparait les entrailles, le cœur et le corps. Les défunts illustres avaient alors le droit à trois statues : les gisants de cœur, d’entrailles et de corps, du nom de la partie du corps qui y était conservé. À Saint-Denis, seuls les gisants de corps sont conservés, car ce sont les plus nobles. Plus que de simples statues allongées, les gisants sont de véritables documents biographiques codés : des chiens, placés au pied des femmes, symbolisent la fidélité, mais aussi le chien-guide accompagnant l’âme de la défunte dans la mort vers le paradis ; au pied des rois, souvent utilisés comme symbole de la royauté, des lions représentent la puissance et le courage.

Mots-clés

  • Moyen Âge

© Vinca Hyolles

  • Auteur(es)
    Vinca Hyolles
  • Lien permanent
    ark:/12148/mm320202250r