Image

Le Sacre du Printemps

29 mai 1913
Le Sacre du Printemps
Le format de l'image est incompatible

Les Ballets russes, nés en 1909 de la volonté de Serge de Diaghilev (1872-1929), jouent un rôle capital dans la promotion de l’avant-garde artistique en France au début du 20e siècle. C’est grâce à eux que le compositeur russe Igor Stravinsky (1882-1971) accède à la notoriété avec deux ballets, L’Oiseau de feu (1910) et Petrouchka (1911). En 1911, Stravinsky reçoit une nouvelle commande de Diaghilev : il précise alors son idée de composer un ballet autour d’un rite païen avec le futur décorateur, Nicolas Roerich. Il choisit un rite célébrant la fertilité, au cours duquel une vierge est sacrifiée.
La première du Sacre du printemps, le 29 mai 1913 à Paris, au Théâtre des Champs-Élysées, provoque un mémorable scandale. Mais plus que la musique, que l’on entend à peine dans le brouhaha de la salle, c’est la chorégraphie de Nijinsky et l’argument qui déchaînent des passions. La partition de Stravinsky pourtant est tout aussi révolutionnaire : l’œuvre fait date dans l’histoire de la musique et de la danse.

Mots-clés

  • 20e siècle

© BnF

  • Auteur(es)
    Daniel Cande
  • Provenance

    Bibliothèque nationale de France, département Arts du spectacle, DIA-PHO-6 (1902)

  • Lien permanent
    ark:/12148/mm320202766x