Image

Le roi et les lettres

Scène de dédicace à François 1er : Guillaume Crétin lui offrant son ouvrage
Le roi et les lettres
Le format de l'image est incompatible

Participant activement au grand mouvement européen de la Renaissance et de l’humanisme, le roi protège et soutient matériellement de nombreux écrivains et érudits.
Dès le début du règne, savants et poètes ont accès à la cour. Le roi se fait lire leurs œuvres, commande des traductions, accorde des dons. Amoureux des vers de Pétrarque, il en impose la mode à la cour et écrit lui-même des poèmes.
L’étude savante est confortée par la création des postes de lecteurs royaux en langues anciennes rémunérés directement par la couronne.
Les nombreuses traductions commandées par le roi puis imprimées témoignent de sa volonté de diffuser le savoir. François Ier partage en effet avec nombre d’humanistes la conviction qu’il faut donner au français les moyens de devenir une langue de culture.

Mots-clés

  • Moyen Âge

© Bibliothèque nationale de France

  • Auteur(es)
    Enluminure de Jean Pichore, dans Guillaume Crétin, Recueil sommaire des cronicques françoyses, 1515-1516
  • Provenance

    BnF, département des Manuscrits, Français 2817, fol. J v°

  • Lien permanent
    ark:/12148/mm3202018824