Image

Un atelier d’imprimeur à la Renaissance

Un atelier d’imprimeur à la Renaissance
Le format de l'image est incompatible
Au début du XVIe siècle, toute l’Europe occidentale est touchée par l’imprimerie. Près de 150 villes européennes ont produit avant 1501 des premiers livres imprimés que l’on appelle les incunables.
Dans les petits ateliers, le maître imprimeur est souvent correcteur. Il relit les premières feuilles imprimées : les épreuves. Ici, le maître imprimeur surveille l’atelier. Un compositeur choisit les caractères dans une boîte à compartiments, la casse. Un employé lui lit le texte à imprimer. Lorsque tous les pavés de textes sont composés, ils sont transférés dans un cadre, "le châssis". Les espaces vides sont comblés par des baguettes de plomb qui ne s’impriment pas, "les garnitures". L’ensemble constitue ce qu’on appelle "la forme", qui est ensuite encrée grâce à des outils en forme de toupies, "les balles à encrer". Un employé est en train d’encrer la forme avec deux balles à encrer. On remarque également un jeune apprenti posant délicatement sur une pile les feuilles imprimées. Une fois coupées et assemblées, elles constitueront le livre.
© BnF
  • Date
    XVIe siècle
  • Description technique
    Impressio Librorum : imprimeurs et imprimerie typographique, avec presse à bras etc. Recueil sur les métiers Jan Van Der Straet dit Stradanus (1523-1605) (Dessinateur) Philip Galle (1537-1612) (Imprimeur)
  • Provenance
    BnF, Estampes et photographie, MD-43-FOL
  • Lien permanent
    ark:/12148/mm320202074b