Image

Le phare de Cordouan : l’escalier

Le phare de Cordouan : l’escalier
Le format de l'image est incompatible

Au 18e siècle, le phare de Cordouan, fragilisé par la mer et les intempéries, menace de s’effondrer dans sa partie supérieure. Un concours est organisé, avec pour contraintes le renforcement et la surélévation de la structure, mais aussi la conservation des parties anciennes comme la chapelle. Le projet de Joseph Teulère est adopté : il prévoit une surélévation de 60 pieds sous la forme d’une colonne conique beaucoup plus sobre dans sa décoration que la tour ancienne. Joseph Teulère, fils d’un maître-maçon, devient tout d’abord apprenti puis compagnon-appareilleur de pierres avant de suivre des études d’architecture. Il possède une parfaite maîtrise de la taille et de la découpe des pierres suivant les règles de la géométrie (la stéréotomie). Son savoir-faire éclate notamment dans l’escalier de la partie supérieure du phare.

Mots-clés

  • 18e siècle

© Walter Galvani

  • Lien permanent
    ark:/12148/mm3202019545