Image

Marie-Antoinette par Élisabeth Vigée Le Brun

Marie-Antoinette par Élisabeth Vigée Le Brun
Le format de l'image est incompatible
Dans la pensée du XVIIIe siècle, la nature tient une place de plus en plus importante. Cette quête séduit la reine Marie-Antoinette qui pose pour son amie Louise Élisabeth Vigée Le Brun dans un bosquet, cueillant délicatement des roses. Après avoir organisé de somptueuses fêtes à Trianon, la reine, désormais mère, s’assagit et souhaite offrir à ses enfants une vie simple, débarrassée de l’étiquette et des règles de vie de la Cour. Trianon devient un véritable refuge, de plus en plus détaché de Versailles : outre la laiterie, de nouveaux jardins potagers et des troupeaux qui paissent aux alentours, la reine demande à l’architecte Richard Mique la reconstitution d’un hameau, avec ses chaumières et son moulin.
© BnF
  • Auteur(es)
    Pierre de Nolhac
  • Provenance
    Bibliothèque nationale de France, département Philosophie, histoire, sciences de l’homme, FOL-Z LE SENNE-586
  • Lien permanent
    ark:/12148/mm320201271j