Qu’est-ce que le béton précontraint ?

Le pont de Luzancy
Le pont de Luzancy
|

MOSSOT [CC BY-SA 3. 0 (https : //creativecommons. org/licenses/by-sa/3. 0)]

Les hangars à dirigeables d’Orly
Les hangars à dirigeables d’Orly |

© BnF


Le béton précontraint est une technique privilégiée pour les ouvrages d’art comme les ponts, les viaducs, les réservoirs, les barrages, tunnels, quais, etc.

Après de longues recherches, l’ingénieur Eugène Freyssinet (1879-1962) dépose, en 1933, le brevet d’un béton plus performant et plus résistant : le béton précontraint. Sachant que le béton résiste mal à la traction, mais bien à la compression, Freyssinet imagine de le "pré-comprimer" afin qu’il ne se trouve jamais en tension, même soumis à des forces contraires.

Par exemple, si l’on construit un pont, le béton utilisé pour le tablier est traversé, dans sa longueur, de câbles métalliques comprimés qui poussent leurs forces vers le centre du pont. Une fois celui-ci ouvert à la circulation, le poids des voitures et de tout engin roulant va exercer une autre pression qui vient contrebalancer la compression des câbles : le tablier se déforme légèrement mais en souplesse. Ces pressions ne provoquent ni fissure, ni dommage dans la structure de béton.