La restauration : retour en 1789

Le pavillon frais
Le pavillon frais | © Vinca Hyolle
La restauration : retour en 1789
La restauration : retour en 1789 | © Vinca Hyolle

La restauration d’un bâtiment comme le Petit Trianon, modifié, voire en partie détruit au fil des siècles, impose toujours de choisir une époque de référence avant de démarrer les travaux.
La redécouverte et la restauration du Petit Trianon s’étendent sur de longues périodes.

Saccagés et pillés pendant la Révolution, le château et les fabriques de Trianon sont abandonnés. Le pavillon français est transformé en café. Au 19e siècle, le château est surtout l’objet de l’attention de l’impératrice Eugénie, qui fait replacer une partie des meubles de Marie-Antoinette.

Les derniers travaux de restauration, terminés en 2 008, ont choisi de retrouver le Petit Trianon dans l’état où Marie-Antoinette l’avait laissé en 1789. Des opérations d’assainissement et de mises aux normes ont été menées sans toucher à l’intégrité du bâtiment : par exemple, toute l’électricité est dissimulée derrière les plinthes, les planchers et les lambris.

Détruit puis reconstruit en 1984, le pavillon frais a retrouvé son décor et son environnement d’origine, grâce aux archives d’époque et à des fouilles archéologiques.