Image

Motifs en grès flammé, immeuble de Charles Klein à Paris

9, rue Claude-Chahu, 75016 (1903)
Motifs en grès flammé, immeuble de Charles Klein à Paris
Le format de l'image est incompatible

La fin du 19e siècle est marquée par un goût pour le "retour à la nature", conséquence des récentes évolutions de la société : la révolution industrielle, les villes qui gagnent du terrain, l’exode rural et la misère qui en découle… En art, cette tendance se traduit par une redécouverte des formes végétales, sinueuses, souples et dénuées de symétries.
"Ce n’est pas la fleur, moi, que j’aime à prendre comme élément de décor : c’est la tige ! " Ces mots de Victor Horta frappent le jeune Hector Guimard. Interrogé à propos du Castel Béranger, il ajoute : "Quand je construis une maison, quand je dessine un meuble ou que je le sculpte, je songe au spectacle que nous donne l’univers. La beauté nous y apparaît dans une perpétuelle variété. Point de parallélisme ni de symétrie ! "
Avec l’immeuble de Charles Klein, 9, rue Claude-Chahu (16e, 1903), célèbre pour ses motifs de chardons, c’est cette fois Louis Muller, le fils d’Émile, qui se charge d’appliquer sur la façade une double peau, composée d’un mur de brique mince dans lequel sont scellées des briques de grès.

© Simon Texier

  • Lien permanent
    ark:/12148/mm320201928n